Mon Ame, mon Amour, ma flamme

C’est auprès de Toi que je suis venue me réfugier…dans les bras de l’âme, dans cet espace où je suis toi et où tu es moi…

Ce n’est pas l’homme qui me comble, c’est la force de nos âmes unies. C’est la flamme qui s’élève de cette union.

L’homme, Toi,  je te sais heureux,vivant la vie que tu voulais vivre. Je sais que tu apprends. Elle te donne ce dont tu as besoin, la sécurité extérieure, l’attachement, tu te sens comblé, heureux…

Ton bonheur et sa totale acceptation me permettent de vivre mon propre chemin et d’explorer la flamme de nos âmes jumelles, sa force, sa puissance, son ardeur,sa disponibilité.

Je te sais heureux, et cela me rend heureuse. Je souhaite qu’elle prenne soin de Toi, le moindre de tes soupirs comme un vent arrive jusqu’à moi et fait trembler nos âmes…Nous marchons l’un à coté de l’autre, tout en marchant l’un vers l’autre…Nous sommes ensemble sur nos chemin de vie.

Pas de doute, plus de doute…la réalité se forge d’elle même dans les résonances de nos deux vies.

Pas de peurs plus de pleurs juste l’amour. Ta pudeur t’empêche de laisser parler ton cœur avec la voix de ton âme.

La pureté de l’amour infini sa force et sa grandeur tu ne peux encore les accepter, tout rétréci que tu es dans la crainte de ta lumière éclatante…Le masque de l’attachement te donne l’amour que tu peux accepter, et tu le reçois le cœur ouvert…L’essentiel est la dans ton cœur capable de recevoir l’amour, peut importe la manière dont il se déverse. Ton coeur reçoit que ce qu’il est en capacité d’accepter..et depuis notre dernier baiser, ton cœur s’est agrandit..tu sais mériter l’amour, pas l’amour absolu, mais l’amour de l’autre…Quelle joie de te savoir ainsi aimé et recevant cet amour. Quelle joie d’entendre ton coeur chanter sa soif d’amour et de voir la douceur de ton âme.

Comment pourrais-je être malheureuse…c’est grace à cet amour que tu acceptes de recevoir que je te sens si prés de moi…

Au temps où la tristesse m’inondait, et où tu te débattais dans tes culpabilités, je n’ai jamais pu me reposer au creux de nos âmes…Ton âme était une âme en peine et la mienne une âme écorchée… L’indicible douleur a fouillé ma chair pour en extirper la moindre souffrance, la moindre blessure, la plus petite parcelle d’oubli, plantant sans relâche son scalpel dans mes ténèbres et mes souvenirs. Incisant et cicatrisant le moindre espace de ma  vie comme s’il avait s’agit de chair. L’indicible douleur a oeuvré pendant des mois pour mettre ma vie en lumière… Quel cadeau m’a été fait le jour où je t’ai permis d’aller vivre ce que tu voulais vivre….. »Go my Love, Go »…Jamais je n’oublieraient tes yeux exprimer toute toute la souffrance de ton âme …

Mais la flamme qui unit nos deux âmes jumelles, n’a cessé de bruler dans nos coeurs…et avec courage et détermination nous avons continuer à chercher l’amour et à le recevoir dans nos coeurs qui ont appris à s’ouvrir. Que de bénédictions !

Cette flamme qui est l’essence de notre unité est toujours là, disponible pour moi, comme pour toi. Cette ardeur des flammes jumelles est ce qui nous permet de ne jamais nous sentir seul. Ce n’est pas un fantasme ni une illusion, c’est une présence un sentiment de complétude. La douceur d’un Amour infini, sans limite, que l’on s’accorde dans l’espace qu’on lui dédie. La présence de la flamme jumelle est présente en chacun…que les deux âmes soient incarnées ou pas, qu’elle se connaissent où pas. Il semble que de plus en plus de flammes jumelles se retrouvent. Ce sera le sujet d’une autre recherche.

Chaque fois que je doute je me tourne vers nous, chaque fois que la vie me fait un pied de nez c’est dans nos bras, dans notre unité que je retourne…

Dans cet espace sacré qui nous a vu naitre et qui nous contient.

Mon âme, mon amour dans l’infinité de l’instant de notre union sacrée, au delà de l’espace et du temps, je comprends ma vie, son sens et mes options.  Nos âmes parlent à mon âme et mon âme à mon cœur, dans la douceur de notre maison, j’écoute, je comprends, je choisis…

La force de l’amour des flammes jumelles se situent dans cet espace de pur amour et de pur créativité que l’on crée en soi. Une cathédrale intérieure qui semble se dissoudre dans l’atmosphère et s’expanser au delà des frontières du cœur et des pensées dans lesquels elle se forme. Cette cathédrale est à la fois intérieure et extérieure…Et c’est la que nous pouvons nous retrouver dans notre unité.

Je suis retournée prier à l’endroit où nous nous sommes rencontrés, et ce qui m’a vraiment interpelée pendant ma prière c’est que nous  sommes encore dans ce lieu, comme si nous nous attendions. Nous sommes dans cette chapelle du saint sacrement comme si nous attendions que nous venions nous chercher…Notre présence y est prégnante et sous les yeux de Marie Madeleine elle est en sécurité, nous pouvons marcher sur les sentiers de la vie, notre union sacrée est entre les mains de Dieu, ici aussi sur terre. Elle est incarnée.

Lorsque j’ai rencontré cette âme sœur et que je n’ai su que faire des tumultes de cette rencontre où la force de l’amour s’est montrée dans un de ses aspects les plus sombres, je suis venue vers nous. C’est là que j’ai pu accepter de tenir mon rôle envers et contre tout et m’éloigner de l’indifférence et du silence pour  laisser s’élever la voix de l’amour à travers l’expression du respect et du partage. Je parlerai aussi plus longuement de cette âme, de cette rencontre et de son sens.

Comme me l’a soufflée ma petite voix…Qui d’autres aurait eu le courage de dire les choses vraies, qui d’autres en aurait eu la pleine conscience et qui d’autre aurait été en mesure d’aimer au delà de l’apparence… J’ai pu vivre cela… et cette âme sœur a reçue un cadeau en même temps que je m’en faisais un.

Rien n’est anodin, rien n’est superficiel dans ma vie…tout a un sens et chaque rencontre d’âme sœur a un caractère sacré, un lien au delà de l’apparence. Cette histoire n’est pas achevée. L’être doit encore retrouvé son âme, au moins sortir de son agonie organisée.

M’affirmer comme je suis.

Je remercie Dieu pour ce qu’il me donne à vivre. Je reconnais ce qui ne s’explique pas mais que je vis

1 commentaire à “Mon Ame, mon Amour, ma flamme”


  1. 0 Isa 21 juil 2013 à 0 h 20 min

    Merci pour ce message qui m’a touché au plus profond du coeur. C’est un vrai hymne à l’amour.
    Merciiiiiiiiiiiii :)

    Répondre

Laisser un commentaire


Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


anonymegirl58 |
Ennuie |
motsapropos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | journalduneame
| ts94
| prettycherry